Nulle part dans la maison de mon père ou la recherche des points d'ancrage

Lamia Meddahi- Bereksi

Résumé


Le dernier livre d'Assia Djebar, Nulle part dans la maison de mon père est une œuvre dans laquelle l'auteure non seulement se dévoile mais apporte une vision approfondie de tout ce qu'elle a vécu. C'est dans cette optique que nous voulons prendre comme support cette œuvre et démontrer que dans cette mise à nue reste à l'image de la culture de l'auteure, à savoir circulaire. Le retour continuel vers les détails est fréquent. Bien qu'écrivant en français, les subtilités de la langue source sont omniprésentes.


Texte intégral :

PDF

Références


- Assia Djebar, Nulle part dans la maison de mon père, Ed/fayard, 2007, p. 13.

- Id, p. 379.

-Assia Djebar, Nulle part dans la maison de mon père, Ed/fayard, 2007, p. 47

- Id, p. 49.

-Id, p. 51.

-Assia Djebar, Les enfants du nouveau monde, Ed/Julliard, 1962.

- Mises en scène d'écrivains, Assia Djebar, Nicole Brossard, Madeleine Gagnon, France Théoret, Ed/Le griffon d'argile, 1993.

- Mises en scène d'écrivains, Assia Djebar, Nicole Brossard, Madeleine Gagnon, France Théoret, Ed/Le griffon d'argile, 1993, p. 09

-Assia Djebar, Nulle part dans la maison de mon père, Ed/fayard, 2007, p. 270

- Id, p. 285.

-Id, p. 308.

- Id, p. 331.

- Id, p. 329.

-Id, p. 330.

-Sonia Assa-ROSENBUM in Assia Djebar (sous la direction de) Najib Redouane, Yvette Bénayou-SZMIDT, Ed/ L'Harmatta, 2008, p. 366.

-Assia Djebar, Femmes d'Alger dans leur appartement, Ed/Albin Michel, 2002, p. 229.

-Abdelkébir Khatibi " Francophonie et idiomes littéraires" in Penser le Maghreb, Rabat-SMER, 1993, p 83.

-Assia Djebar, Nulle part dans la maison de mon père, Ed/ Fayard, 2007, p. 289. .

-Assia Djebar, L'amour, la fantasia, Ed/JC Lattès, 1985, p. 11.

-Id, p. 204.

-Assia Djebar, Nulle part dans la maison de mon père, Ed/ Fayard, 2007, p. 287.

-Id, p. 381.

- Ibid.

-Assia Djebar, Nulle part dans la maison de mon père, Ed/ Fayard, 2007, p. 198.

-Luc Collès Littérature comparée et reconnaissance intellectuelle, Bruxelle, Ed/Deboeck et Duculot, 1994, p. 3

-Assia Djebar, L'amour, la fantasia, Ed/JC Lattès, 1985, p. 178.

-Assia Djebar, Vaste est la prison, Ed/Albin Michel, 1985, p. 278.

-Id, p. 14.

-Assia Djebar "gestes acquis, gestes conquis", Paris Novembre 1985, lettre publiée dans Présence de femmes, Ed/Hiwar, 1986.

- Mises en scène d'écrivains, Assia Djebar, Nicole Brossard, Madeleine Gagnon, France Théoret, Ed/Le griffon d'argile, 1993, p. 09.

-Naouel El saadaoui, La face cachée d'Eve, Ed/Des femmes, 1982, p. 143.

-Assia Djebar, Ombre Sultane, Ed/Albin Michel, 2006, p. 15

-Assia Djebar, Nulle part dans la maison de mon père, Ed/Fayard, 2007, p. 101.

-Id, p. 370.

-Ibid

-Ibid, pp: 375-376.

-Rabah Soukehal, Le roman algérien de langue française (1950-1990), Ed/Publisud, 2003, p. 239.


Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.