La traduction du Coran enKabyle :état des lieux

MohandOu Yahia KHERROUB MohandOu Yahia KHERROUB

Résumé


La traduction de texte sacré a toujoursété un challenge et ce, pour diverses raisons. Il fallaitd’abord affronter les esprits radicaux qui tenaient à « emprisonner » le texte sacré dans sa langue d’origine. Ensuite, les textessacrés ne se livrent pas à l’interprétationdéfinitive. L’effortintellectuel et scientifique se verradoncredoublé par rapport aux situations où le traducteura affaire à des textesproduits par l’Homme. Puis, le traducteur du texte sacré devrait justifier la finalité de son « œuvre », c’est-à-dire garantirl’utilité de satraduction : ne pas en faire un numéro de plus qui seraitrajouté à la liste des « ouvrages » qui ne sontconsultésqu’augré de quelques occasions ! Enfin, le traducteur du texte sacré aura à affronter unedifficulté de plus s’il a à traduireversune langue d’uneminoritéethnique : les chances de garantir le succès à satraductionrisquent de se minimiser.

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


Creative Commons License
Cette oeuvre est protégée sous licence CC Attribution-Pas d’Utilisation Commerciale-Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 Licence Internationale.