Exploitation de l’espace dans le théâtre de l’absurde

Salwa BEJI / BEN HMID

Résumé


La notion d’espace est très controversée tant ce terme peut être appliqué à des domaines aussi variés que les sciences humaines ou la littérature. Nous comptons l’utiliser dans le contexte du théâtre dans la mesure où l’espace est le lieu du théâtre par excellence. D’ail-leurs, pour A. Ubersfeld, «c’est au niveau de l’espace[…] que se fait l’articulation texte –représentation »[i]. Le texte de théâtre est donc avant tout, lieu de spectacle. Mais même dans ce contexte, l’espace se manifeste sous des aspects multiples. Ainsi, M. Issacharoff parle de la complexité de l’espace théâtral car « il peut exister plusieurs lieux distincts : architectural, scénographique, dramaturgique » [ii]et distingue  l’espace scénique et l’espace extra scénique c’est-à dire « le visible et l’invisible »[iii], l’espace perçu par le spectateur et celui suggéré par le texte dialogué.

[i] - A. Ubersfeld, Lire le théatre, Messidor éd. sociales, Paris, 1982, p.140.

[ii] - M. Issacharoff, le spectacle du discours, Corti, Paris, 1985, p69.

[iii] - Ibidem


Texte intégral :

PDF

Références


- A. Ubersfeld, Lire le théatre, Messidor éd. sociales, Paris, 1982, p.140.

- M. Issacharoff, le spectacle du discours, Corti, Paris, 1985, p69.

- Ibidem

- P. Pavis Dictionnaire du théâtre, Dunod, Paris, 1996, p 118.

- P. Pavis, L’analyse des spectacles, Nathan, Paris, 1996, pp 138-148.

- Citons par exemple l’ouvrage de J. Scherer « la dramaturgie classique en France», Nizet, Paris, 1986, ou M. Pruner : L’analyse du texte de théâtre, Nathan 2001, Colin 2005 ou encore A. Ubersfeld ,Lire le théâtre, éd ; sociales, Paris, 1982.pp 139-176….

-Beckett, En attendant Godot, éditions de minuit, Paris, 1952, p.9

-Beckett, op.cit, p.79

-Ibid.p.16

- Ionesco, Rhinocéros, Folio ,Gallimard, Paris, 1959, p.13

- Ionesco, Les chaises, Folio, Gallimard, 1952 p.18

- A. Ubersfeld, op. cit, p 171

- A. Antonin, Le théâtre et son double, Idées, Gallimard, Paris, 1964, pp 53-54.

- Rosette Lamont, Entretien avec Ionesco, in Cahier de la compagnie Renaud / Barrault, n°53, Fév 1966, p.27

- Ionesco ,op.cit,p.141

- Cl.Abastado,Ionesco,Bordas, Paris, 1971, pp.114-115

- Ionesco,Notes et contre notes,p.142

- Ionesco,Le Roi se meurt, Théatre IV, NRF, Paris,Gallimard, 1966, P.63

- Ionesco, Notes et contre notes,p.63

- Beckett, Fin de partie, éd.de minuit, Paris, 1971, p.8

- Ibid,p.73

- Ibid p.76

- A.Ubersfeld, op cit p.184

- Beckett, En attendant Godot,p.9-11-12-16-41-44-50-51-52-58-62-64-73-79-81-94-98-100-101-102-124…

- M. Lioure,Les objets dans En attendant Godot et Fin de partie, Loxias 27,mis en ligne le 12/12/2009, URL :

http //revel.unice.fr/loxias/document.html ?id=3171

- Beckett, Oh les beaux jours !,éd de minuit, p.58

- Lioure, op.cit

- Beckett, op cit p.59

- Ionesco, Les chaises, p37

- Notion philologique introduite par Bakhtine en 1975 à propos de l’étude du temps et de l’espace dans le roman ; d’après lui, le lieu et le moment, sont solidaires et aucun ne prévaut sur l’autre.

- M. Bakhtine, Esthétique et théorie du roman, Paris, Gallimard, P.16

- Ionesco, La cantatrice chauve, Folio, Gallimard, 1948 p.6

- Beckett, En attendant Godot, éd de Minuit, Paris, p.18

- Ibid p. 17

- Ibid, P.25

- Ibid p.92

- Ibid.p.92


Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.