Collecte et exploitation des données toponymiques berbères

Abdelaziz ALLATI

Résumé


Etant un parent pauvre des études linguistiques berbères, la toponymie berbère est un domaine presque entièrement vierge, dont on ne fait tout au plus que mentionner le caractère conservateur et l’intérêt qu’il présente pour les études diachroniques berbères (cf. Basset, Galand, et autres). Les causes de ce retard sont diverses et ont trait aux caractéristiques des données d’analyse, mais également à la situation des études diachroniques berbères et afro-asiatiques, aux enjeux politiques… Vu que ce sont essentiellement les renseignements sur les stades antérieurs du berbère et les outils d’analyse qui bloquent principalement la recherche dans ce domaine, nous traitons, en fonction des aspects de la toponymie berbère, de la collecte et des caractéristiques du matériau d’analyse et de la façon ou des façons de procéder à son exploitation.


Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


2170-113X

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.